Retour sur événement: Journée de l'Economie Circulaire pour la Filière Mécanique AURA

Sébastien Béclin
2024-04-25 11:58:42 148
Retour sur événement: Journée de l'Economie Circulaire pour la Filière Mécanique AURA

Pandémie, crise des matières premières, rupture des chaînes d’approvisionnement, crise énergétique, décarbonation de la mobilité, et efficience des procédés : les crises et les défis auxquels fait face la filière de la mécanique se succèdent et bouleversent les écosystèmes en place et leur organisation le long de la chaîne de valeur. Face à cet environnement changeant et incertain, les nouveaux modèles économiques de coopération issus du développement durable permettent de trouver de nouveaux leviers de croissance économique, d’accéder à de nouvelles parts de marché, de réduire les coûts de production ainsi que les déchets et les quantités de CO2 émises par les procédés de production de la filière.

Le présent article fait suite à la Journée de l’Economie Circulaire pour la filière mécanique régionale qui s’est tenue le Mardi 6 Février 2024 à l’Ecole Centrale de Lyon en présence d’une centaine de participants. Cette journée, animée par Christophe Journet (rédacteur en chef de MPE MEDIA) et organisée par le Centre International de Ressources et d’Innovation pour le Développement Durable (CIRIDD) en partenariat avec les pôles de compétitivité de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dédiés à l’ingénierie et aux solutions pour le manufacturing CIMES et aux solutions de la mobilité CARA, a vu se succéder les interventions d’une vingtaine d’experts académiques, industriels, et associatifs de la filière mécanique et automobile impliqués dans l’économie circulaire.

Lors de cette journée, l'importance de la formation des jeunes et de l'attractivité de la filière mécanique à l'échelle régionale et des grands sites industriels de la filière présents en région Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi que le développement des compétences vertes et digitales des collaborateurs en poste ont été abordées. Ces points sont en effets cruciaux afin d'assurer la mise en oeuvre des actuels et futurs grands programmes industriels régionaux et nationaux liés à l'énergie, au naval, à l'automobile, et à l'aéronautique (l'aspect formation des jeunes est traité dans un article ECLAIRA séparé).

En amont de la chaîne de valeur, la nécessité de promouvoir et de favoriser l'écoconception au sein de la filière mécanique a été mise en avant, menée par la recyclabilité des matériaux et visant l'optimisation des matériaux de type alliage notamment. Des actions de sensibilisation auprès des acteurs régionaux ont ainsi été proposées, qui pourraient être encouragées via l'extension des passerelles entre filières industrielles (notamment avec les filières mobilité et aéronautique), une approche collaborative locale pour créer des boucles de transformation des matériaux et un partage des chaînes de valeur, et la création d'un espace incitatif normatif et financier facilité libérant ainsi un espace d'expérimentation pour les acteurs industriels. Ces actions pourraient être soutenues par la recherche et l’innovation de manière à accroître la compréhension de l'impact des procédés industriels sur la qualité et la durée de vie des matériaux, à étendre les limites physiques des matériaux dits simples dans une optique de meilleure adéquation matériau/fonction, à réinvestir les matériaux de moins bonne qualité comme substituants à certains matériaux de haute criticité (Ni par exemple), à développer des méthodologies de qualification des matériaux et de simplification des usages des produits en prenant en compte les limitations énergétiques, à développer des traitements thermiques plus sobres en énergie, et enfin à prendre en compte de la fin de vie des produits dès la conception via le développement de nouveaux modèles économiques de coopération.

En aval de la chaîne de valeur, la nécessité de promouvoir et de favoriser le réemploi, le rétrofit, le recyclage et l'intégration de matière recyclée a été avancée. L'intégration d'éléments recyclés et de rebuts de production au sein des batteries neuves ainsi que la valorisation de la blackmass permettraient par exemple de réduire les tensions d'approvisionnement sur certains métaux critiques (Li, Ni, Co, etc.) et l'identification d'opportunités de recyclage de matériaux présents sur le territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes en lien avec la Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL AURA) permettrait d'accroître le taux de valorisation de certains matériaux (Ti, Cu, etc.) à travers des Appels à Manifestation d'Intérêt dédiés. D'autres problématiques de recyclage sont également peu adressées à l'heure actuelle au sein de la filière mécanique régionale comme la valorisation des huiles de coupe ou l'usage des Combustibles Solides de Récupération (CSR) alors que leur impact est potentiellement important sur la circularité de la filière.

En supplément des action susmentionnées, la réglementation et la normalisation ont été également avancées comme outil facilitant pour permettre la réutilisation de matériaux à fort potentiel d'innovation et d'ouverture à de nouveaux marchés ainsi que la promotion de l'achat public responsable via la prise en compte de l'économie circulaire par les acheteurs publics, l'instauration de règles d'achats et de règlementations pour les appels d'offres, ainsi qu'une meilleure cohérence de l'équation coût/durabilité par les acheteurs publics.

Enfin, l'accroissement de la visibilité de l'écosystème régional d'acteurs impliqués dans l'écocircularité de la filière est vu comme un élément majeur pour son développement et qui pourrait être facilité par une cartographie des acteurs régionaux, l'identification des liens entre entreprises et collectivités sur le territoire, ainsi que le développement de l'écologie industrielle et territoriale et celui de la cohérence industrielle territoriale.

 Animation Mécanique économie circulaire

Modérateur

Dernière modération le 25/04/2024 - 15:29

Auteur de la page

Dernière modification de l'auteur le 25/04/2024 - 15:29